Les espèces déclarées éteintes depuis 10 ans

Publié le

Ces espèces que vous ne reverrez plus, déclarées éteintes entre 2010 et 2019

George, la dernière tortue géante des Galápagaos, est décédé en 2012. George n’est malheureusement qu’un exemple parmi les 160 autres espèces déclarées éteintes par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) entre 2010 et 2019. Voici ces plantes et animaux perdus à jamais.


Plus de 160 espèces ont été déclarées éteintes par l’Union internationale pour la conservation de la nature , a comptabilisé le site Gizmodo.

Akialoa ellisiana

Son long bec recourbé lui servait à dénicher les vers sous les écorces des arbres et à sucer le nectar des fleurs. Déjà menacé par la déforestation, il a aussi été victime de la grippe aviaire, introduite sur l’île par les moustiques. Les deux derniers spécimens ont été observés en 1933 et 1940.

Oʻahu ʻakialoa

The Oʻahu ʻakialoa ( Akialoa ellisana) was a Hawaiian honeycreeper in the subfamily Carduelinae of the family Fringillidae ( finches). It was formerly considered a subspecies in the greater akialoa complex before being elevated to a full species. It was endemic to the island of Oʻahu in the Hawaiian Islands.

Leporillus apicalis

Ce rongeur endémique d’Australie construisait des nids géants qui pouvaient atteindre trois mètres de long et un mètre de haut. Son déclin est probablement lié à l’invasion de chats, en Australie, responsables à eux seuls de la disparition d’une vingtaine d’espèces natives de l’île. L’UICN l’a déclaré éteint en 2016.

Leporillus

Leporillus is a genus of rodent in the family Muridae endemic to Australia. It contains the following species:

Melanoplus spretus

Le criquet des montagnes rocheuses était en son temps redouté des cultivateurs américains. Il semble même qu’il détienne le record de la plus grande concentration animale au monde, avec un essaim de 510.000 km et de 12.500 milliards d’individus observé en 1874 dans le Nebraska. Moins de 30 ans plus tard, l’espèce semble pourtant avoir mystérieusement disparu, peut-être en raison des modifications des terres. Melanoplus spretus, déclaré éteint en 2014.

Rocky Mountain locust

The Rocky Mountain locust ( Melanoplus spretus) is an extinct species of locust that ranged through the western half of the United States and some western portions of Canada until the end of the 19th century.[clarification needed ] Sightings often placed their swarms in numbers far larger than any other locust species, with one famous sighting in 1875 estimated at 198,000 square miles (510,000 km 2) in size (greater than the area of California), weighing 27.5 million tons and consisting of some 12.5 trillion insects, the greatest concentration of animals ever speculatively guessed, according to Guinness World Records .

Viola cryana

Sa cousine, la pensée de Rouen est, elle aussi, gravement menacée. Elle a même causé la modification d’un contournement routier de la ville en 2016, entraînant l’expropriation de plusieurs propriétaires sur le tracé.

Espèces végétales protégées

Liste des espèces végétales protégées en région Franche-Comté complétant la Utilisez l’option RECHERCHE de votre navigateur pour une espèce particulière PHANÉROGAMES ANGIOSPERMES : * MONOCOTYLEDONES * DICOTYLEDONES PTÉRIDOPHYTES BRYOPHYTES Bryum cyclophyllum (Schwaegr.) B.et S. Calliergon trifarum (Web. et Mohr.)Kindb. Campylostelium saxicola (Web. et Mohr.) B.S. et G. Cinclidium stygium Sw.

Pipistrellus murrayi

Plus connue sous le nom pipistrelle de l’île Christmas , cette espèce de chauve-souris a été aperçue pour la dernière fois en 2009. Elle a sans doute été victime des espèces invasives introduites sur l’île, dont les chats et les redoutables fourmis jaunes. Les scientifiques ont désespérément essayé de la faire se reproduire en captivité, mais sans succès. L’espèce a été déclarée éteinte en 2017.

National Recovery Plan for the Christmas Island Pipistrelle Pipistrellus murrayi

for the Martin Schulz and Linda F. Lumsden Made under the Environment Protection and Biodiversity Conservation Act 1999: August 2004 ISBN 0 642 55012 3 © Commonwealth of Australia This publication is copyright. Apart from any use permitted under the copyright Act 1968, no part may be reproduced by any process without prior written permission from the Commonwealth.

Ornithogalum visianicum

L’île a pourtant été relativement épargnée par les changements d’écosystème et le tourisme. La fleur a été ajoutée à la liste des espèces éteintes en 2018.

Ornithogalum visianicum Tommasini, 1876

Ornithogalum visianicum Tommasini, 1876 —- Ornithogalum visianicum Tommasini, 1876 Loncomelos visianicum (Tommasini) Speta, 2001 Ornithogalum visianicum Tommasini, 1876 gehört in Kroatien zu den , Status DD. Außerdem ist das Sammeln und Handeln mit Teilen von Ornithogalum visianicum Tommasini, 1876 durch das kroatische Ministerium für Kultur streng geregelt.

Platytropius siamensis

Malgré les nombreuses recherches de terrain, aucun spécimen n’a été retrouvé depuis 1977 et l’UICN l’a déclaré éteint en 2011. Il a sans doute été victime de l’assèchement des zones humides, ainsi que des travaux de canalisation du fleuve Chao Phraya et de la pollution des eaux. Platytropius siamensis, déclaré éteint en 2011.

Thumbnails Summary

Note: the photos shown on this page are low resolution scans in high compression JPEG format. The copyright remains with the photographers/institutes. Click on the image to see individual license applicable to each picture.

Hibiscadelphus woodii

Endémique de l’île de Kauai dans l’archipel d’Hawaï, cette plante de la même famille que les hibiscus a été déclarée éteinte en 2016. Trois d’entre eux sont écrasés par un rocher entre 1995 et 1998 et le quatrième est détruit par un vandale en 2011. Trois spécimens de Hibiscadelphus woodii ont été redécouverts en 2019.

Hibiscadelphus

Hibiscadelphus est un genre de plante de la sous-famille des Malvoideae famille des , endémique de l” archipel d’Hawaï aux États-Unis. La plupart de ses espèces sont considérées comme éteintes ou menacées d’extinction.

Proposé par
Catégories ,